Passion de France

Normandie


Vins de pays du Calvados


Pommeau de normandie

Traditionnellement, dans l'ouest de la France, les jus de pommes à cidre (ou moûts) les plus fruités étaient mélangés à l'eau-de-vie de cidre pour conserver leurs saveurs tout au long de l'année.
Cette opération appelée « mutage », pratiquée en secret au sein des exploitations familiales et dont le savoir-faire fut jalousement gardé pendant plusieurs siècles, donna naissance au Pommeau, apéritif régional.

Cidre et Poiré

Le "sydre" fut introduit, au VIe siècle, depuis la Biscaye en Normandie par des navigateurs dieppois. Ce sont en effet les marins basques, où l’on fabriquait le cidre (sagarnoa ou sagardoa en basque, littéralement vin de pomme) depuis l’Antiquité, qui le firent découvrir aux marins normands. Dès 1189, apparaît dans le Labourd le premier règlement écrit sur les pommeraies, suivi par d’autres documents, ordonnances et décrets royaux de Navarre (principale province basque) sur les pommiers et le cidre.



Le Pommeau

Traditionnellement, dans l'ouest de la France, les jus de pommes à cidre (ou moûts) les plus fruités étaient mélangés à l'eau-de-vie de cidre pour conserver leurs saveurs tout au long de l'année.
Cette opération appelée « mutage », pratiquée en secret au sein des exploitations familiales et dont le savoir-faire fut jalousement gardé pendant plusieurs siècles, donna naissance au Pommeau, apéritif régional.

Dans les années 70, plusieurs producteurs adoptent une méthode d'élaboration et décident de produire du Pommeau de Normandie. Cependant, il est interdit à la vente car il ne bénéficie pas d'existence légale. C'est l'obtention d'une dérogation en 1981 qui va permettre sa commercialisation.

L'année suivante se crée l'Association Nationale Interprofessionnelle des Producteurs de Pommeau (ANIPP). A cette date, 15 producteurs produisent 12 000 bouteilles. Deux ans plus tard, 150 000 bouteilles seront vendues.

En 1986, les conditions de production du Pommeau de Normandie sont définies par décret et il obtient son Appellation d'Origine Contrôlée le 10 avril 1991. Une bouteille syndicale Pommeau est créée, identifiable par la gravure de son logo spécifique, et utilisée encore par de nombreux professionnels.

Le Pommeau de Normandie mobilise aujourd'hui une centaine de producteurs, des grandes maisons tout comme de petits producteurs. En 2005, un volume total de
775 000 bouteilles est commercialisé par une cinquantaine d'entre eux.

L'élaboration

D'Octobre à fin Novembre, les pommes à cidre sont ramassées et stockées à l'abri de l'humidité. Les fruits arrivés à maturité sont pressés pour obtenir le moût avec un rendement maximum au pressurage de 750 litres de moût par tonne de fruits.
Jusqu'au 15 Février de l'année suivant celle du début de la récolte, le Pommeau de Normandie ou de Bretagne est élaboré par mutage du moût avec un Calvados ou une eau-de-vie de cidre de Bretagne en appellation d'origine réglementée, élevés pendant au moins un an en fût de chêne après leur distillation et titrant au minimum 65% vol..
Le mutage est réalisé en une seule fois dans le respect des proportions d'environ 3/4 de moût pour 1/4 d'eau-de-vie. Il convient de bien mélanger les deux composants au cours des premières semaines.
Le titre alcoométrique volumique acquis doit être compris entre 16% et 18% lors de la présentation aux examens analytiques et organoleptiques.

Vieillissement

Le Pommeau doit subir un vieillissement minimum de 14 mois en fûts de chêne avant d'être présenté en commission de dégustation INAO pour obtenir un certificat d'agrément donnant droit à sa commercialisation.
Il doit alors présenter un équilibre entre les saveurs amères et sucrées, une couleur et un goût caractéristiques à chacune des appellations. 
 
Le Pommeau de Normandie ou de Bretagne ne peut obtenir son agrément qu'après une conservation en bouteille minimale de trente jours.

 



 

Raisin - Actualités  ghostACTUALITÉS

- Clicalsace

- Chili : 20% du vignoble n’est pas rentable

 

RECHERCHER

CONTACT

Passion de France
37 rue d'Engwiller
F - 67350 La Walck
fin menu